En passant par la Lorraine ......

Photographe amateur et sans prétention. Mon seul but est de vous faire découvrir la flore et la microfaune qui nous entoure.

18 septembre 2018

Couleurs d'automne * Autumn colors #3

Meurthe et Moselle, août septembre 2018

17 septembre 2018

Couleurs d'automne * Autumn colors #2

      Meurthe et Moselle, juillet 2017 - septembre 2018
16 septembre 2018

Couleurs d'automne * Autumn colors #1

          Meurthe et Moselle, septembre 2018
15 septembre 2018

Buse aguia * Black chested buzzard eagle

La buse aguia ou aigle bleu du Chili (Geranoaetus melanoleucus) est originaire d'Amérique du Sud. Ce sont des oiseaux solitaires qui vivent en couple ou seul. Ils se nourrissent essentiellement de petits mammifères, oiseaux, reptiles et même insectes. Il a tendance à préférer les terrains découverts, forêts avec étendues rocheuses. Ils nichent dans les arbres les plus grands ou des parois rocheuses.  The black chested buzzard eagle (Geranoaetus melanoleucus) is native of South America. It is solitary birds which live in... [Lire la suite]
14 septembre 2018

Halictidae #3 ?

Pour celle-ci j'avoue donner ma langue au chat. Je devrais peut être même rester à la super Famille Apoidae sans aller plus loin ;) For this one I admit I have gave up. May be I should even stay to the SuperFamily Apoidae without going farther ;) Meurthe et Moselle, juin 2018
13 septembre 2018

Jack-go-to-bed-at-noon

Jack go to bed at noon (Jack va coucher à midi) est le joli nom que les américains donne au salsifi des prés (Tragopogon pratensis). Ce nom lui est donné car la fleur ne s'ouvre que le matin.  C'est une plante aux multiples utilités. Médicinale (diurétique, sudorifique) ou tout simplement pour le plaisir de la manger en salade ou pour la racine dans des soupes. Elle est facilement reconnaissable par le latex que contiennent feuilles et tiges. Même en graines comme dans ce cas, cela reste une très jolie "fleur". Jack go to... [Lire la suite]

12 septembre 2018

Halictidae #2

Une autre abeille solitaire, l'halicte de la scabieuse (Halictus scabiosae) assez facile à reconnaitre grâce aux doubles bandes abdominales et ses pattes jaunes.  Leurs nids sont aussi assez faciles à repérer: tube vertical avec une entrée circulaire entourée de débris formant un cône. Another mining bee, the great banded furrow-bee (Halictus scabiosae) rather easy to recognize thanks to the double abdominal bands and its yellow legs. Their nests are also rather easy to spot: vertical tube with a circular entry surrounded... [Lire la suite]
11 septembre 2018

Halictidae #1

    Les Halictidae sont des abeilles solitaires qui nichent dans le sol. Elles sont fort nombreuses et pas toujours faciles à différencier.  Pour cet individu je penche pour la lasioglosse chaussée (Lasioglossum calceatum). La zone rouge de l'abdomen nous permet de savoir que c'est un mâle sans voir l'extrémité de l'abdomen.  Notez également que ce mâle est bien travailleur avec ses "cuisses" chargées du pollen rose des scabieuses. Halictidae are solitary bees which nest in the ground. They are numerous and not... [Lire la suite]
10 septembre 2018

Charognard * Vulture

Les gypaètes barbus (Gypaetus barbatus) sont des vautours charognards. Ils se nourrissent des os, tendons et ligaments c'est à dire qu'ils nettoient après le passage des autres charognards. Quand les os sont trop gros pour être ingurgités tels quels, ils les laissent tomber en vol pour les fracasser sur les massifs en dessous.  En Europe ils se cantonnent aux Pyrénées, Alpes, Corse et Crète. En France le gypaete a été réintroduit dans les Alpes avec succès. Sur ces photos le plumage est sombre, la barbe absente... [Lire la suite]
09 septembre 2018

Mortelle * Deadly

La digitale jaune (Digitalis lutea) est plus petite que sa bien connue cousine pourpre mais tout aussi toxique. Elle contient de la digitaline et est donc à considérer comme dangereuse. The straw foxglove (Digitalis lutea) is smaller than his well known and so toxic purple cousin. She contains digoxin and thus is to be considered dangerous.           Meurthe et Moselle, juin 2018