En passant par la Lorraine ......

Photographe amateur et sans prétention. Mon seul but est de vous faire découvrir la flore et la microfaune qui nous entoure.

17 mars 2017

Kleptoparasite

Le Meloe a un mode de reproduction qui n'est pas des plus simples. Des milliers d'oeufs vont être pondus et enterrés. Après l'éclosion, les larves appelés triongulins à cause des 3 griffes de leurs pattes rudimentaires, escaladent les fleurs et attendent le bus ... bus qui sera un hyménoptère (souvent) venu innocemment butiner. Accroché aux poils de l'insecte, la larve de Meloe va pouvoir entrer dans le nid/la ruche et enfin pouvoir se nourrir. Elle mangera d'abord les oeufs et les larves présent dans le nid puis toute la nourriture (miel) qui leur était destinée d'où le nom de kleptoparasite. Son évolution n'est pas finie mais ce n'est pas le sujet du jour ;)

L'individu de la photo est un mâle (antennes coudées au niveau du 6ème et 7ème article) mais je ne suis pas sûre de l'espèce Je pense Meloe violaceaus mais pas certaine.

Meloe violaceus ♂ ?

Meloe violaceus ♂ ?

Meloe has a mode of reproduction which is not one of the simplest. Thousands of eggs are going to be laid and buried. After the hatching, larvas known as tringulins because of 3 claws of their rudimentary legs, climb flowers and wait for the bus ... bus, which will often be a hymenopteran, come innocently gather nectar. Hung on on the hairs of the insect, the larva of Meloe is going to be able to enter the nest/hive and finally be able to feed. She will eat at first eggs and larvas present in the nest then all the food (honey) which was intended for them from where the name of kleptoparasite. Its evolution is not finished but it is not the day subject ;)

The one of the picture is a male (angled antennas at the level of the 6th and 7th article) but I'm not sure of the species. May be it's a male of Meloe violaceus ...

Meurthe et Moselle, Avril 2016

Posté par fremalo à 18:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur Kleptoparasite

    J'adooooore! J'ai vu mon seul et unique exemplaire en avril-mai l'année dernière aux Baléares, je vais vérifier mais il m'a semblé que c'était une femelle. J'ai abandonné pour l'instant l'idée de le déterminer vu que c'est relativement complexe. J'avais lu son histoire (des larves, leur transport etc) dans l'excellente revue de l'OPIE (si tu connais pas, ce qui métonnerait, ça devrait te plaire! Les anciens numéros sont disponibles sur leur site). Ils sont connus aussi pour leur odeur il me semble. Bises et bonne fin de semaine ^^

    Posté par _Nouillette_, 18 mars 2017 à 09:26 | | Répondre
Nouveau commentaire