En passant par la Lorraine ......

Photographe amateur et sans prétention. Mon seul but est de vous faire découvrir la flore et la microfaune qui nous entoure.

28 décembre 2012

Sans titre * No tittle

IMG_0897-1-signée

J'ai bien du mal à trouver un titre pour ce billet car, des sentiments opposés s'affrontent en moi. 

J'adore les chats, mais pas les chats errants. Enfin ce n'est pas eux que je n'aime pas mais nous et surtout notre comportement. 

Partant d'une intention qu'ils pensent bonne, certains d'entre nous nourrissent ces populations sans s'occuper de savoir s'ils sont stérilisé ou pas. Et, stérilisé, ils ne le sont pas souvent par ici. Pour preuve, cette jolie petite chatte née cet été dans le quartier. Quand je suis arrivée au mois de mai, ils étaient 5 ou 6 à traîner et, cette portée est née. Ils étaient environ 5 dont au moins une femelle, ce qui fait au minimum 2 femelles qui seront capable de se reproduire en 2013. Cela va faire un nombre de chats errants assez important à la fin de l'année (environ une vingtaine de chatons selon les calculs sur la moyenne de capacité de reproduction) ....

L'autre problème posé par la fixation des populations errantes est la propagation des maladies. Visiblement cette petite a un coryza. Coryza qu'elle va propager autour d'elle y compris, aux chats non errants du quartier et qui rentrent chez eux tous les soirs. Et même si le coryza est sans doute un des moindres maux qu'elle peut transmettre, il faut savoir que, cette petite risque de mourir de complications pulmonaires assez douloureuses un jour ou l'autre. 

La mairie est plus ou moins sensée s'occuper du problème de la gestion des chats errants ... mais visiblement ici ce n'est pas à l'ordre du jour. Je suis passée par une association de façon à les faire capturer et stériliser mais voilà la fourrière n'interviendra pas avant 3 mois m'avait on répondu à ce moment là car la population présente à cet endroit n'est pas assez importante .... là j'ouvre des yeux grands comme des assiettes. Comme souvent, on préfère attendre que le problème soit énorme et insolvable, plutôt que de le régler à son début. 

Je n'ai pas les moyens de capturer et faire stériliser une population errante à mes frais. Et récupérer et placer ce type de chats est pour moi devenu une chose impensable. Tous mes chats sont des chats récupérés ou par des associations ou par des amis ayant récupérés les mères errantes et gestantes. Un jour un chaton est arrivé chez moi. Il avait environ 6 mois J'avais déjà 3 chats (2 "vieux adultes" et une petite femelle d'environ le même âge) ... Ce chaton était porteur de la PIF. J'ai du le faire euthanasier moins de trois mois après son arrivée, mais malheureusement, O'Malley a lui aussi déclaré la maladie. D'abord en forme sèche ce qui nous a permis de le sauver après de nombreux mois de traitements. Mais je n'étais pas vaccinée .... j'ai décidé l'année suivante de sauver un autre chaton ... Ce fut Chester qui malheureusement était porteur du coryza. Malgré le vaccin mes deux vieux le déclarèrent. O'Malley faillit perdre ses yeux et a du subir une fois encore de longs mois de traitements pour sauver ses cornées. Bastet elle, a du être hospitalisée pendant une semaine tellement elle fut atteinte. Et, l'an dernier, O'Malley a resorti la terrible PIF mais, cette fois, en forme humide ce qui signait son arrêt de mort.....

Tout ça pour vous expliquer que plus jamais je ne ramasserai un chat dehors. C'est malheureux mais je ne veux plus en sauver un et prendre le risque d'en faire souffrir d'autres par le fait. 

Nous devons prendre conscience du problème posé par les populations de chats errants. Stériliser nos chats et supprimer ainsi le flot de chatons qui finissent dans les rues est déjà un premier pas vers l'amélioration. Ne pas nourrir des populations de reproducteurs pour ne pas leur faciliter la vie et ainsi l'agrandissement de la population "sauvage" est aussi une règle que l'on devrait suivre. Je sais que ma position en choquera beaucoup mais il faut ouvrir les yeux et notre comportement est la première cause de la souffrance de ces animaux. Vous les nourrissez et faite plaisir à votre conscience, certes. Mais leur souffrance, en faite vous cas ?? 

Cette petite femelle illustre très bien le problème. Elle est errante certes, mais bien nourrie. Par contre elle est malade et, dès le printemps, si elle passe l'hiver, elle mettra au monde des chatons qui, comme elle, continueront à vivre dans le cercle infernal où nous les avons mis ...

L'enfer est pavé de bonnes intentions ... tiens c'est le titre que j'aurai du donner à mon billet 

Faites stériliser vos chats pour qu'ils ne subissent pas le sort de cette jolie petite femelle 

291755_284048874948237_100000293805970_1104721_887480057_n

Posté par fremalo à 18:26 - chats - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Sans titre * No tittle

    ben je suis entièrement d'accord avec toi ...mais j'ai ¨tendance à avoir pour n'importe quel animal un problème, non pas de conscience mais de sensibilité aigue .... ....ceci-dit je n'en nourris aucun ici ....

    Posté par willow(isa), 28 décembre 2012 à 19:17 | | Répondre
  • effectivement

    C'est un sujet épinaux que je connais bien. Tu as raison de pousser ton coup de gueule. Il est primordial je trouve.

    Je suppose que tu as fais le lien entre moi, mon blog anciennement OB et fa...

    Posté par Soledad, 28 décembre 2012 à 19:58 | | Répondre
Nouveau commentaire